/ Magazine / Historique / Le Mont Huang shan

Le Mont Huang shan

Historique
Situées dans la province du Anhui, le point culminant est à 1864m, dites "les montagnes jaunes", sont un haut lieu culturel et artistique de la Chine. L'orsque que l'on visite ce lieu fascinant, la peinture chinoise prend soudainement tout son sens, l'on est dans une peinture et de plus en mouvement.
Le premier empereur Qin Shi Huandi, l'Empereur jaune, (III siècle avant J.C.) fut le premier à se rendre dans les monts Yi (appellation de l'époque) à la recherche des éléments de longévité et se baigner dans les sources d'eaux chaudes, toujours présentes.
Sous la dynastie des Tang vers le 8ème siècle, le Mont Huang Shan attirent poètes, artistes peintres et ermites. L'ascension se fait de préférence à pieds, les chemins sont aménagés pour accuillir le flot de toursites, mais l'on peut aussi emprunter un téléphérique, mais la descente doit être faite absoument à pieds pour s'imprégner des lieux et admirer les paysages, vu le nombres de visiteurs il n'y a aucun risque de s'égarer. En bas la ville de Tunxi, rebaptisée Huangshan, est réputée pour ses pierres et batons d'encre recherchés par les artistes peintres.
Les flancs des montagnes donnent un fameux thé vert: Huang Shan Mao Feng.
Aux cours des siècles les producteurs se sont enrichis grâce à ce thé, et en bonne tradition confucéenne l'ainé des enfants fut envoyé faire des études de lettrés. Afin de glorifier la résussite des examens, les famillles ont dressés de nombreux portiques sculptés en pierre dans la région.
Le Mont Huang Shan est classé au patrimoine mondial, parc national chinois, il est sous haute surveillance afin de protéger la flore et la faune sauvages exceptionnelles.
Les champs de thé profitent aussi de cet environnement brumeux et humide, qui donne au thé sa douceur et arôme délicat qui prête à révasser du temps qui passe.
  • Huang shan photo1
  • Huang shan photo 2