Publié le Laisser un commentaire

Le Magazine du Monde

Les puristes préféreront sans doute se réfugier dans les authentiques maisons de thé, comme Terre de Chine à Paris. Ouverte il y a quinze ans par Mme Wang, avec le modeste souhait de “faire comprendre aux gens ce qu’est vraiment le thé”, la boutique est si épurée qu’on la prendrait d’abord pour un comptoir médicinal. Mais l’accueil y est chaleureux, avisé, généreux.

Les thés sont naturels (ni aromatisés, ni mélangés), vendus au poids et sélectionnés directement, saison après saison, auprès de petits producteurs des quatre coins de la Chine. Ici, on découvrira des parfums délicats, des “terroirs” inconnus, des millésimes précieux et des gestes précis d’une infinie douceur. Car “pour bien sentir les goûts, il faut respecter les préparations”, dit MmeWang.

On repartira avec quelques grammes de wulong ou de thé rouge du Yunnan et des indications pour les infuser selon les règles de l’art et se rapprocher peut-être, ainsi, de l’esprit du thé.”

ARTICLE de Camille Labro, Le Magazine du Monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *